Suivez ce blog via Facebook

samedi 26 mars 2011

Les mesures radioactives du césium-137 sont près du double de celles prises lors de l'incident de Tchernobyl

Le césium-137 est 3 fois plus élevé que le niveau prescrit par l'Agence de Protection de l'Environnement (EPA).  En date du 23 mars, le Ministère des Sciences du Japon a divulgué les mesures de césium-137 dans le sol autour de la centrale. Le césium-137 est 3 fois plus élevé que le niveau prescrit par l'Agence de Protection de l'Environnement (EPA). Les niveaux de césium-137 sont utilisés pour indiquer les mesures d'évacuation à prendre. Les autorités ont recommandé à la population de quitter la zone qui se situe à 30km de la centrale, élargissant ainsi la zone d'évacuation, mais pour des raisons d'approvisionnement en nourriture et en eau plutôt que pour des raisons de radioactivité.

Selon un ingénieur nucléaire, les mesures dans le sol sont plus importantes que celles prises dans l'air pour évaluer les besoins d'évacuation parce que la poussière de césium reste sous les pieds alors que l'air transite.  Les niveaux de césium-137 sont plus préoccupants que les niveaux d'iode-131 à cause de sa durée de vie.

Une personne debout sur le sol qui serait en contact avec 163.000 Bq/Kg de césium-137, mesure enregistrée en date du 20 mars, recevrait environ 150 millisieverts par an de radiations estime l'ingénieur.  Ce chiffre est bien supérieur à la norme de l'Agence de protection de l'environnement des États-Unis, laquelle est fixée à 50 millisieverts par an pour justifier une évacuation.

Une zone appelé "hot spot" montre des mesures similaires à celles enregistrées lors de l'accident de la centrale nucléaire de Tchernobyl.  En supposant que la radioactivité ne dépasse pas 2 centimètres de profondeur dans le sol, l'ingénieur a calculé que 163.000 Bq/Kg est à peu près l'équivalent de 8 millions de Bq/mètre carré.  Le plus haut niveau de césium-137 dans certains villages près de Tchernobyl a été de 5 millions de Bq/mètre carré.

* Cet ingénieur, qui se base sur une estimation approximative, semble démontrer que les niveaux de radiation sont bien plus dangereux que ce que les autorités nous disent...

Source:
http://news.sciencemag.org/scienceinsider/2011/03/japan-soil-measurements-surprisingly.html?rss=1&utm_source=twitterfeed&utm_medium=twitter

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés