jeudi 29 janvier 2015

Pause

Je serai en vacances pour une semaine, je ne publierai donc pas d'articles.

À bientôt!

Isabelle

mercredi 28 janvier 2015

Banker death toll hits 36 in 2014, what’s coming economically? Full list

* 39th banker dead in 13 months, third this year
https://www.intellihub.com/39th-banker-dead-13-months-third-year/

1) David Bird, 55, long-time reporter for the Wall Street Journal, working at the Dow Jones newsroom
2) Tim Dickenson, a UK-based communications director at Swiss Re AG
3) Trouser William Smith, 58, former senior manager for Deutsche Bank
4) Ryan Henry Crane, age 37, JP Morgan
5) Li Junjie, 33 Hong Kong JP Morgan
6) Gabriel Magee, 39, age JP Morgan employee
7) Mike Dueker, 50, who had worked for Russell Investments
8) Richard Talley, 57, was the founder and CEO of American Title (real estate titles)
9) James Jr. Stuart 70 Former National Bank of Commerce CEO was found dead in Scottsdale, Ariz
10) Jason Alan Salaise, 34-year-old IT Specialist at JPMorgan since 2008
11) Autumn Radtke, 28, CEO of First Meta, a Singapore-based virtual currency trading platform
12) Eddie Reilly, 47, an investment banker, Vertical Group, New York
13) Kenneth Ballando, 28, an investment banker, Capital Levy, New York
14) Joseph A. Giampapa, 55, corporate bankruptcy lawyer, JP Morgan Chasev
15) Jan Peter Schmittmann, 57, a former top administrator ANB / AMRO, Laren, Netherlands
16) Juergen Frick, 48, CEO of Bank Frick & Co. AG, Liechtenstein
17) Benoit Philippens, 37, director of BNP Paribas Fortis Bank, Ans, Belgium.
18) … Lydia, 52, banker-Bred Banque Populaire, Paris
19) Andrew Jarzyk, 27, banker, PNC Bank, New York
20) Carlos Six, 61, Head Tax and member CREDAF, Belgium
21) Jan Winkelhuijzen, 75, and Commissioner Fiscalist (former Deloitte), Netherlands.
22) Richard Rockefeller, 66, grandson elite banker John D. Rockefeller, America
23) Mahafarid Amir Khosravi (Amir Mansour Aria), 45, bank owner, businessman and derivatives trader, Iran
24) Lewis Katz, 76, businessman, lawyer and insider in the banking world, America
25) Julian Knott, Director of Global Operations Center JP Morgan, 45, America
26) Richard Gravino, IT Specialist JP Morgan, 49, America
27) Thomas James Schenkman, Managing Director, Global Infrastructure JP Morgan, 42, United States
28) Valtz Nicholas, 39, Managing Director, Goldman Sachs, New York, America
29) Therese Brewer, 50, Managing Director ING Netherlands
30) Tod Robert Edward, 51, vice president of M & T Bank, America
31) Thierry Leyne, 48, an investment banker and owner Anatevka SA, Israel
32) Calogero Gambino, 41, Managing Director, Deutsche Bank, America
33) Shawn D. Miller, 42, Managing Director of Citigroup, New York, America
34) Melissa Millian, 54, senior vice president of MassMutual, America
35) Thieu Leenen, 64, Relationship Manager ABN / AMRO, Eindhoven, Netherlands
36) Geert Tack, 52, Private Banker ING Haaltert, Belgium

Source:
http://thedailycoin.org/?p=13211#sthash.mChoUKwa.KpVssJbV.dpbs

mardi 27 janvier 2015

Pope sees 'shadows and dangers' amid Vatican attack fears

http://dunyanews.tv/index.php/en/World/256908-Pope-sees-shadows-and-dangers-amid-Vatican-attac

Will a Future Pope Be Forced to Flee Rome?
http://www.catholicworldreport.com/Item/3645/will_a_future_pope_be_forced_to_flee_rome.aspx

Excellente série de documentaires sur l'Etat islamique: leurs valeurs, leurs ambitions et leurs convictions

"NOUS ALLONS LEVER LE DRAPEAU D'ALLAH SUR LA MAISON BLANCHE"

Il y a des groupes terroristes contrôlés par la CIA, et par d'autres soupes à l'alphabet, qui manufacturent les menaces terroristes de façon stratégique. Toutefois, il ne faut pas perdre de vue  que le djihad est un commandement pour de très nombreux soldats d'Allah et qu'ils sont des millions positionnés un peu partout dans le monde pour investir au temps voulu, à un signal donné...

https://news.vice.com/video/the-islamic-state-part-1


Est-ce que Le Pen pourrait avoir reçu un message clair une semaine après avoir déclaré que l'attentat du Charlie Hebdo est un coup des services secrets: incendie qui a complètement rasé son domicile et qui l'a légèrement blessé!

* Jean-Marie Le Pen croit que les services secrets sont derrière l'attaque du Charlie Hebdo!
http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2015/01/jean-marie-le-pen-croit-que-les.html

Un incendie s'est déclaré à Rueil-Malmaison, au domicile de Jean-Marie Le Pen, qui s'est légèrement blessé au visage en tombant. Le parquet de Nanterre a ouvert une enquête pour déterminer les causes du sinistre.

Que s'est-il passé lundi midi dans la maison de Jean-Marie Le Pen et de son épouse? Un incendie s'est déclaré à leur domicile à Rueil-Malmaison, dans les Hauts-de-Seine, selon plusieurs sources jointes par BFMTV. Le pavillon est entièrement détruit. Le parquet de Nanterre a décidé d'ouvrir une enquête pour déterminer les causes de l'incendie.

Blessé en tombant sur la terrasse

Lors de l'incendie, l'ancien chef du Front national, âgé de 86 ans, s'est légèrement blessé au visage, comme l'a confirmé sa fille Marine Le Pen. "La maison a brûlé, mon père était à l'intérieur. Il est blessé au visage, mais il n'y a rien de grave, rien d'inquiétant", a-t-elle confié peu après. 

Jean-Marie Le Pen "s'est réfugié sur la terrasse", et "est tombé en voulant échapper aux flammes", a détaillé une source policière. Lui et son épouse Jany ont été pris en charge par les pompiers, mais leur état ne nécessitait pas d'hospitalisation. L'ancien leader frontiste a reçu des soins sur place par un médecin. Selon son entourage, il ne serait pas "abattu" moralement.

Lire la suite:

dimanche 25 janvier 2015

Expériences supposément commanditées par Staline pour créer des hybrides d'homme et de singe

http://www.paranormal-encyclopedie.com/wiki/Articles/Hommes-singes_de_Staline

Des millions d'insectes génétiquement modifiés pourraient être libérés en Floride pour combattre la "grippe tropicale": ces moustiques OGM sont destinés à l'accouplement en vue d'annihiler les insectes qui causent des maladies virales

* Les scientifiques de l'entreprise de biotechnologie britannique Oxitec ont créé un ADN synthétique de moustiques qui permettra, en relâchant les espèces mâles, supprimant manuellement les femelles parce que ce sont elles qui piquent, l'accouplement avec les femelles sauvages qui ne donneront plus de descendance.

Le problème qui se pose ici est que des femelles pourraient être oubliées et relâchées parmi la population mâle de moustiques génétiquement modifiés. Ces femelles évadées pourront potentiellement piquer les êtres humains qui eux, recevront un ADN modifié. La population de la Floride pourrait donc être cobaye (et c'est probablement déjà le cas dans des zones perdues du monde) à l'intérieur d'une expérience in vivo au cours de laquelle un code génétique étranger ou une maladie X pourraient être insérés dans le corps humain. C'est extrêmement inquiétant et surtout, digne d'un film de science-fiction!

http://news.yahoo.com/millions-gmo-insects-could-released-florida-keys-164030029.html

Il me semble que l'on se rapproche de ça:

En ces jours-là, les hommes chercheront la mort, et ils ne la trouveront pas ; ils désireront mourir, et la mort fuira loin d'eux.  Ces sauterelles ressemblaient à des chevaux préparés pour le combat ; il y avait sur leurs têtes comme des couronnes semblables à de l'or, et leurs visages étaient comme des visages d'hommes.  Elles avaient des cheveux comme des cheveux de femmes, et leurs dents étaient comme des dents de lions.  Elles avaient des cuirasses comme des cuirasses de fer, et le bruit de leurs ailes était comme un bruit de chars à plusieurs chevaux qui courent au combat.  Elles avaient des queues semblables à des scorpions et des aiguillons, et c'est dans leurs queues qu'était le pouvoir de faire du mal aux hommes pendant cinq mois.  Elles avaient sur elles comme roi l'ange de l'abîme, nommé en hébreu Abaddon, et en grec Apollyon.  Apocalypse 9:6-11

150 créatures hybrides homme-animal ont été produites dans des laboratoires au Royaume-Uni: Les embryons ont été cultivés secrètement dans les trois dernières années
http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2011/07/150-creatures-hybrides-homme-animal-ont.html

Des biologistes créent un ADN synthétique capable d'évoluer
http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2012/04/des-biologistes-creent-un-adn.html

Ressusciter une espèce éteinte deviendra possible dans l'avenir?
http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2011/12/ressusciter-une-espece-eteinte.html

"Animaux contenant du matériel humain"
http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2011/08/animaux-contenant-du-materiel-humain.html

Bébé avortés recherchés pour la greffe d'organes...

* La science de la biogénétique ainsi que les laboratoires pharmaceutiques/cosmétiques utilise depuis très longtemps les fœtus avortés, un marché extrêmement lucratif... 

L'AVORTEMENT: UN HOLOCAUST PROGRAMMÉ ET FINANCÉ PAR L'ÉLITE SELON LE DOCUMENTAIRE MAAFA 21
http://consciencedupeuple2007.blog.mongenie.com/index/p/2010/09/956734

L'administration Obama approuve l'utilisation de cerveaux de bébés avortés pour des tests de laboratoire
http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2012/03/ladministration-obama-approuve.html

Des bébés avortés incinérés comme "déchet chimique" pour chauffer certains hôpitaux
http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2014/03/des-bebes-avortes-incineres-comme.html

États-Unis: Un élu veut interdire l'utilisation de foetus dans les aliments
http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2012/01/etats-unis-un-elu-veut-interdire.html

Les chercheurs disent qu'ils ont développé une nouvelle technique qui permettra à plus de personnes d'obtenir une greffe de rein. La méthode est controversée: la recherche montre qu'il est possible de retirer un rein provenant d'un fœtus humain avorté pour implanter l'organe dans un rat, là où le rein peut atteindre une taille plus grande.

«Notre objectif à long terme est de faire croître organes humains chez les animaux, de mettre fin à la pénurie de donneurs humains," a déclaré le co-auteur Eugene Gu, un étudiant en médecine à l'Université Duke et le fondateur et PDG de Ganogen, Inc., une société de biotechnologie à Redwood City, en Californie.

Source:

vendredi 23 janvier 2015

Harvard professors warn 'privacy is dead' and predict mosquito-sized robots that steal samples of your DNA


http://www.dailymail.co.uk/sciencetech/article-2921758/Privacy-dead-Harvard-professors-tell-Davos-forum.html

Virginia Roberts, qui dit avoir été une esclave sexuelle pour des hommes riches, promet de tout dévoiler devant la Cour

Le prince Andrew et Virginia Roberts

Visé par des accusations d'abus sexuels sur mineure, le prince Andrew, fils adoré de la reine Elizabeth II, a bien fait d'écourter son séjour à la neige et d'enrôler l'un des avocats les plus fameux du barreau britannique, car la pression s'intensifie sérieusement : la plaignante, Virginia Roberts, n'a pas l'intention de le laisser se défendre par le silence. Elle réclame qu'il témoigne sous serment.

Si le duc d'York prend bien part cette semaine, comme si de rien n'était, au Forum économique mondial organisé à Davos, en Suisse, qu'on ne s'y trompe pas : ce sont plutôt les gazettes judiciaires qui suivent son cas, actuellement. Début janvier 2015, le nom du frère cadet du prince Charles apparaissait dans une plainte déposée devant un tribunal de Floride, dans le cadre d'une procédure visant son ancien proche ami Jeffrey Epstein, milliardaire pédophile condamné en 2008 à 18 mois de prison ferme pour sollicitation sexuelle de mineures. Poursuivi en justice en 2005 par la mère d'une adolescente prise dans le système d'exploitation sexuelle du magnat, Epstein avait vraisemblablement négocié un accord favorable avec les procureurs, lui assurant, ainsi qu'à ses potentiels complices, l'immunité concernant toutes poursuites ultérieures éventuelles. Deux victimes supposées du financier new-yorkais, dénonçant cet arrangement passé à leur insu et à leur détriment, ont engagé une procédure contre les actions des procureurs fédéraux ; rentrée aux États-Unis et installée dans le Colorado après dix années passées quasi incognito en Australie, Virginia Roberts, ancienne esclave sexuelle de Jeffrey Epstein dont il offrait les faveurs à certains de ses amis, a apporté de l'eau à leur moulin en déposant en janvier une motion auprès de la justice floridienne. Dans les documents enregistrés, elle affirme notamment avoir eu des rapports sexuels forcés avec le prince Andrew alors qu'elle était âgée de 17 ans, en 2001, en trois occasions et en trois lieux (à Londres, dans les Îles Vierges et à New York).

"Je voudrais discuter avec vous. Sous serment"

L'histoire de Virginia Roberts, recrutée à 15 ans comme "masseuse" et éduquée pour prodiguer des faveurs sexuelles à Jeffrey Epstein et ses amis, avait initialement été révélée en 2007, par une journaliste du DailyMail. Elle avait refait surface en janvier 2011, juste après que le duc d'York avait été photographié en décembre 2010 à New York, dans Central Park, en compagnie du banquier, sorti de prison quelques mois plus tôt, après avoir purgé 13 de ses 18 mois de réclusion. À nouveau, en janvier 2015, son témoignage ressurgit ; mais cette fois, c'est gravé dans le marbre des annales judiciaires, et Jane Doe #3 - pseudonyme utilisé pour Virginia Roberts - réclame à ce que le duc d'York témoigne sous serment.

Virginia Roberts, qui vit aussi discrètement que possible avec son époux Robert (rencontré en 2002, lors d'un voyage en Thaïlande offert par Epstein pour parfaire ses talents) et leurs trois enfants, en a déjà beaucoup dit. Outre son récit dérangeant, très détaillé et très graphique, des extraits d'un journal intime qu'elle aurait supposément écrit sont encore venus embarrasser dernièrement le prince Andrew, décrit notamment en train de lécher les pieds de la demoiselle. Lequel, toujours muré derrière les démentis catégoriques et répétés de Buckingham Palace, est désormais officiellement prié de s'expliquer. Car si son ex-épouse Sarah Ferguson a pris fait et cause pour lui devant les caméras du Today Show de la NBC, dénonçant avec ardeur des calomnies salaces (tout en faisant la pub du blender responsable de sa nouvelle minceur), le duc d'York, 54 ans, est toujours muet sur le sujet. Aussi les avocats de Virginia Roberts, défendue par le cabinet de Bradley Edwards, ont-il transmis mercredi 21 janvier au tribunal de Palm Beach (Floride), ville où Epstein dispose d'une propriété, une lettre pour solliciter de manière formelle "un entretien sous serment" avec lui : "Au sujet des relations que vous avez eues avec Jane Doe #3 à partir du début de l'année 2001. Jane Doe #3 avait 17 ans à l'époque. L'entretien pourrait avoir lieu au moment et à l'endroit de votre choix. Avec votre aide, je pense que l'entretien pourrait durer deux heures", précise la missive rédigée en date du 14 janvier par l'avocat Jack Scarola, qui a été refusée par son destinataire, selon les conseils de la demandeuse.

La photo qui dérange...

Une photographie désormais fameuse, montrant Andrew enlaçant Virginia par la taille et vraisemblablement prise par Epstein, est incluse au courrier (ainsi que quatre autres clichés, fournis pour corroborer ses dires) : "Entre autres choses, je voudrais discuter avec vous des événements survenus à l'époque où a été prise la photo ci-dessous, et peu de temps après", souligne Scarola. C'est la photo souvenir que Virginia Roberts avait demandé à prendre, "pour montrer à sa mère", lors de sa première entrevue avec le prince Andrew, à Londres, au domicile de Ghislaine Maxwell, amie du fils de la reine et de Jeffrey Epstein, pour qui elle jouait le rôle de mère maquerelle et qui avait repéré, deux ans plus tôt, l'adolescente. Ce soir-là, le quatuor était sorti passer une heure dans un club privé, The Tramp, avant de rentrer. Après quoi, le prince et la jeune femme aurait eu leur premier rapport, d'après ses dires. "J'aimerais aussi discuter des allégations de Jane Doe #3 concernant vos relations ultérieures à New York, plus tard la même année. Le détail de ces allégations a été largement relayé dans la presse britannique (avec des degrés d'exactitude variables), de même que vos démentis, je suppose donc qu'il ne m'est pas nécessaire d'être plus précis", ajoute le magistrat. Virginia Roberts affirme en effet avoir revu le prince Andrew à Manhattan (entrevue confirmée par une autre jeune femme, Johanna), puis une troisième et dernière fois dans une villa des Antilles, où aurait eu lieu une véritable orgie avec plusieurs jeunes femmes russes.

Une semaine avant la requête formelle de ses avocats, Virginia Roberts avait déjà tenté d'obtenir la "coopération volontaire" du prince Andrew pour "répondre à des questions sur des interactions sexuelles" avec elle en lui faisant parvenir directement à Buckingham Palace un courrier, via FedEx. Sans succès. Dans les derniers documents qu'elle a versés à son dossier, la jeune trentenaire, qui affirme avoir été entraînée pour satisfaire tous les désirs de Jeffrey Epstein et s'être assurée d'avoir été à la hauteur avec celui qu'elle nomme simplement Andy, se dit "choquée" par les dénégations "catégoriques" de Buckingham Palace : "J'ai vraiment eu des contacts sexuels avec lui, ainsi que je l'ai décrit... sous serment, réagit-elle. Compte tenu de ce qu'il sait et de ce qu'il a vu, j'espérais qu'il dirait de son plein gré l'entière vérité au sujet de tout cela. J'espère que mes avocats pourront avoir avec le prince Andrew un entretien sous serment à propos de ces contacts et qu'il dira la vérité." Des avocats qu'elle a chargés de "procéder, par tous les moyens raisonnables et légaux, aux poursuites criminelles contre ces gens puissants pour les crimes qu'ils ont commis contre elle-même et d'autres filles". Et si elle en profite pour démentir avoir eu des relations sexuelles avec l'ancien président Bill Clinton (une rumeur venue récemment se greffer à l'affaire), Virginia Roberts est prête à aller encore plus avant dans le déballage graveleux : "Si un juge veut que je présente mes informations de manière plus détaillée, comme des descriptions plus précises des actes sexuels pratiqués avec les hommes auxquels Jeffrey Epstein m'a envoyée, je peux le faire."

Du boulot pour le parrain du barreau

Pour la première fois, des médias ont cette semaine eu accès au libellé exact des allégations de Virginia Roberts dans les documents remis à la cour : "J'ai visité des lieux et voyagé avec Jeffrey Epstein de 1999 à l'été 2002. J'ai souvent eu des relations sexuelles avec lui dans ces endroits, est-il écrit, en corrélation avec les photos fournies. Epstein m'a obligée à avoir des relations sexuelles avec le prince Andrew à plusieurs reprises. J'ai eu des rapports sexuels avec lui trois fois, dont une orgie. Je savais qu'il était membre de la famille royale, mais je l'appelais simplement Andy." "Epstein m'a dit de surpasser tout ce que j'avais appris", écrit-elle ailleurs au sujet de sa première fois, à Londres, avec le duc d'York, affirmant que ses gardes du corps ont fermé les yeux.

Du côté du prince Andrew, dont le statut pose question en termes d'immunité, on continue de démentir formellement toutes ces allégations, par la voie officielle. Le fils de la reine Elizabeth II s'est attaché les services de maître William Clegg, surnommé "le parrain du barreau". On attend toujours qu'il s'exprime personnellement et publiquement, notamment, comme l'ont souligné les avocats adverses, pour expliquer l'existence de la photo le montrant "le bras autour d'une Américaine de 17 ans, un soir à Londres, dans l'atmosphère intime d'une résidence privée" et justifier la présence de Ghislaine Maxwell et de l'auteur de ladite photo. Andrew fera-t-il entendre sa voix à Davos, lors du cocktail qu'il y donne habituellement ? Peut-être pourra-t-il également s'expliquer sur le financement du chalet cossu qu'il a acheté à Verbier avec son ex-épouse, alors qu'il ne dispose pas de revenus officiels et paye sur ses deniers son séjour à Davos...

Sources:

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?