lundi 27 juin 2016

La Californie sera le premier État à obliger la vaccination pour les adultes, déjà obligatoire pour les enfants avant d'entrer à la garderie, sous peine de sanctions pénales pour ceux qui refuseront


À compter du 1er septembre 2016, une personne ne pourra pas être employé dans une maison familiale de soins de jour ou dans une garderie si elle n'a pas été vaccinée contre la grippe, la coqueluche et la rougeole. Elle devra fournir ses preuves de vaccination qui seront conservées dans son dossier d'employé. Un employé devra recevoir une vaccination contre la grippe entre le 1er août et le 1er décembre de chaque année. 

Ce projet de loi vise à éliminer toute autonomie médicale, toute liberté religieuse et porte atteinte aux libertés personnelles. Les écoles, collèges et tous les milieux de travail seront les prochains lieux où la vaccination sera obligatoire jusqu'à une vaccination obligatoire pour tous les citoyens.

Source:

Des officiers jordaniens auraient volé les armes de la CIA destinées aux rebelles syriens

* Du grand n'importe quoi! Des armes qui vont se retrouver dans les mains de djihadistes pour renforcer leurs positions en Syrie, ou ailleurs, manigance de la CIA pour s'attaquer à une cible ou à une région visée. Voyons donc si la CIA peut perdre le suivi d'un aussi grand arsenal d'armes alors qu'elle dispose de tous les gadgets technologiques inimaginables capables de pister des fourmis dans leur fourmilière! 

Des officiels américains et jordaniens ont rapporté au New-York Times et à Al Jazeera que des centaines d’armes fournies par la CIA et l'Arabie saoudite aux «rebelles modérés» en Syrie ont été détournées et vendues sur le marché noir.

Quand la CIA et l'Arabie saoudite se font voler des armes par... des officiers jordaniens ! L'agence de renseignement américaine et la monarchie du Golfe ont pris pour habitude de fournir de l’armement à l’opposition syrienne par le biais de la Jordanie. L’arsenal, comprenant fusils d’assaut de type Kalashnikov, mortiers, grenades et roquettes était acheté en vrac dans les Balkans et en Europe de l’Est. 

Problème, une bonne partie de ce dernier n’est jamais arrivé jusqu’aux destinataires à en croire des officiels américains et jordaniens dont les propos sont rapportés par le New-York Times. La faute à des officiers jordaniens qui auraient décidé de s’octroyer une partie de la cargaison afin de la revendre au marché noir dans les bazars de Ma’an ou Sahab par exemple.

Des douzaines d'officiers jordaniens arrêtés ?

Le petit manège se serait avéré très lucratif. Ses auteurs auraient pu se payer voitures de luxe, gadgets électroniques et autres biens de qualité. Mais les conséquences pourraient être bien plus graves. Plusieurs de ces armes auraient servi dans l’attaque d’un centre d’entraînement de la police à Amman, la capitale, en novembre dernier. Cinq personnes avaient trouvé la mort dont deux Américains.

Les services de renseignement jordaniens sont dans l’embarras. De l'aveu même de certains de leurs membres, plusieurs officiers de haut rang auraient contribué à étouffer le scandale. Devant la pression américano-saoudienne, des douzaines d’entre eux auraient même été arrêtés, dont un lieutenant-colonel accusé d’être à la tête du réseau. Plusieurs auraient été renvoyés.

Programme secret de la CIA

Certaines des armes américaines et saoudiennes détournées par les soldats jordaniens étaient destinées à l’entraînement et à l’équipement des rebelles en Syrie dans le cadre d'un programme secret de la CIA. L'opération «Timber Sycamore» a débuté en 2013. C'est le New-York Times qui en avait révélé l'existence en janvier dernier. Elle est cofinancée par l’Arabie saoudite, qui a dépensé des milliards de dollars pour se joindre à la CIA dans cette entreprise.

A ce sujet, le New-York Times écrit : «Les officiels américains disent que la CIA a entraîné des milliers de rebelles dans les trois dernières années et que ces combattants faisaient des avancées substantielles contre les forces du gouvernement syrien jusqu’à ce que les forces russes, entrées dans le conflit l’année dernière en soutien de Bachar el-Assad, ne les forcent à reculer.» 

Source:

Brexit: les valeurs de la Bourse de Londres en chute libre

A Londres, les secteurs aérien, bancaire et immobilier sont fortement touchés par la sortie annoncée du Royaume-Uni de l'Union européenne.

A Londres, les compteurs de la Bourse s'affolent à l'ouverture ce lundi matin, après le résultat positif au référendum qui acte le départ du Royaume-Uni de l'Union européenne.  

Le secteur aérien touché

Le Brexit frappe de plein fouet le secteur aérien avec l'action de la compagnie EasyJet qui s'effondrait ainsi de 16,53% à 1.096 pence. Dans sa chute, la société de vols low cost est talonnée par la maison mère de British Airways, International Airlines Group (-9,36% à 370,7 pence). 

Plongeon des valeurs bancaires et immobilières

Côté banques, les établissements qui concentrent leur activité au Royaume-Uni dévissaient. Parmi les plus exposées au Brexit, la Royal Bank of Scotland (RBS) qui perdait 15,25% à 174 pence, Lloyds Banking Group 8,89% à 51,93 pence et Barclays 10,23% à 138,15 pence. 

Le secteur immobilier n'est pas en reste. Le promoteur Taylor Wimpey décroche, s'affaissant de 12,42% à 119,2 pence.  

Des valeurs sortent du lot

Dans son ensemble, l'indice FTSE-100 des principales valeurs ne cédait cependant que 1,29% à 6.059,37 points vers 11 heures du matin.  

Certaines valeurs tiraient en effet leur épingle du jeu. Le producteur d'or Randgold Resources grimpait ainsi 6,92% à 7.880 pence, profitant de la hausse des cours du métal précieux, traditionnelle valeur refuge en période de turbulence. 

Source:

dimanche 26 juin 2016

Un 6.4 au Kyrgystan


http://earthquake.usgs.gov/earthquakes/

Edward Snowden, agent du renseignement américain et réfugié politique en Russie, dénonce une loi russe qu'il qualifie de « Big Brother » et la « surveillance de masse »: il a des couilles ce mec!

Edward Snowden, l’ancien agent du renseignement américain réfugié en Russie, a dénoncé samedi 25 juin les lois antiterroristes adoptées par les députés russes. Ces dernières relèvent selon lui de « Big Brother » et de la « surveillance de masse », et a demandé qu’elles ne soient pas promulguées.

« La nouvelle loi russe Big Brother constitue une violation inapplicable et injustifiable des droits qui ne devrait jamais être promulguée », a écrit sur Twitter le lanceur d’alerte, qui a fui les Etats-Unis pour révéler l’ampleur de la surveillance menée par les services de renseignement américains.

« La surveillance de masse ne marche pas. Ce texte va coûter de l’argent et de la liberté à chaque Russe sans améliorer la sécurité », a-t-il insisté dans un second message.

Des lois extrêmement répressives

Adoptés vendredi lors de la dernière séance de la Douma (chambre basse) avant les législatives du 18 septembre, les projets de loi en question obligent en particulier les opérateurs de télécommunications et internet à stocker les messages, appels et données des utilisateurs pendant six mois pour les transmettre aux « agences gouvernementales appropriées » à leur demande.

Les réseaux sociaux se voient également obligés de stocker les données pendant six mois, selon l’un de ces textes qui doivent encore être approuvés par le Conseil de la Fédération (chambre haute) et promulgués par M. Poutine.

Ce délai de six mois « n’est pas seulement dangereux, il est inapplicable », a prévenu M. Snowden, qui avait été critiqué, par le passé, pour ne pas critiquer assez sévèrement le régime de Vladimir Poutine.

Ces lois ont été dénoncées par l’opposition russe comme une tentative de « surveillance totale » de la part des autorités, mais aussi par les entreprises du numérique qui ont critiqué un coût exorbitant.

Elles introduisent par ailleurs des peines de prison pour la non-dénonciation d’un délit, abaissent l’âge de la responsabilité pénale à 14 ans et introduisent des peines allant jusqu’à sept ans de détention pour la « justification publique du terrorisme », y compris sur internet.

Source:

jeudi 23 juin 2016

Article du Los Angeles Times: Pour la première fois, des scientifiques ont produit un modèle (images réelles) sur ordinateur qui montre que d'énormes sections de la Californie s'affaissent et s'élèvent autour de la faille de San Andreas. Ce mouvement vertical est le résultat du stress géologique qui sera libéré lors d'un méga séisme

* Voilà la raison pourquoi les géologues appréhendent un méga séisme à court terme dans la région de la faille de San Andreas.

Des géologues américains sont persuadés que dans les dix prochains jours les Etats-Unis subiront un séisme de 9,3 sur l'échelle de Richter... N'ont-ils pas vu trop de films hollywoodiens? Ou pas...
http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2016/06/des-geologues-americains-sont-persuades.html

Los Angeles Times: "La faille de San Andreas est verrouillée, chargée et prête à rouler, selon un expert"
http://www.latimes.com/local/lanow/la-me-ln-san-andreas-fault-earthquake-20160504-story.html

La côte californienne est l'endroit où deux énormes plaques tectoniques se rencontrent. La plaque du Pacifique et la plaque nord-américaine se déplacent, lentement, l'une contre l'autre et cela crée une énorme quantité de stress géologique. Alors que lezones des deux côtés de la faille de San Andreas se sont élevées et abaissées à cause de ce stress, il y a des sections de la faille elle-même qui sont restées «verrouillée» depuis plus de 100 ans, et d' autres sections qui sont restées verrouillées depuis plus de 300 ans. Cette accumulation de stress géologique est extrêmement dangereuse parce qu'elle peut, et va mener, à une libération ultime de cette surcharge, d'où la venue d'un méga tremblement de terre.

Source (anglais):
http://www.latimes.com/local/lanow/la-me-ln-san-andreas-fault-20160622-snap-story.html

Déconnexion pour 3 jours

Je serai en mode déconnexion, reconnexion avec la nature et le silence, pour 3 jours à partir de demain. De retour dimanche avec quelques dorés, des dizaines de piqûres de mouches noires et un beau bronzage! 

Profitez de la vie les amis.

Isabelle ;0)

mercredi 22 juin 2016

Poutine prône le renforcement des capacités de défense de la Russie face à l’Otan

Moscou | Le président russe Vladimir Poutine a prôné mercredi le renforcement des capacités de défense de la Russie face aux «actes agressifs de l’Otan», alors que les relations entre la Russie et les Occidentaux sont au plus bas depuis la fin de la Guerre froide.


«L’Otan multiplie sa rhétorique agressive et ses actes agressifs près de nos frontières», a dénoncé M. Poutine, lors d’un discours devant les députés de la Douma d’État, chambre basse du parlement.

«Dans ces conditions, nous sommes obligés d’accorder une attention particulière aux tâches liées au renforcement des capacités de défense de notre pays», a-t-il souligné.

S’exprimant à l’occasion du 75e anniversaire de l’invasion de l’URSS par l’Allemagne, M. Poutine a accusé les Occidentaux de rejeter son initiative de combattre ensemble l’ennemi commun, «le terrorisme international», comme cela avait déjà été le cas quand les Occidentaux avaient ignoré «les propositions de l’Union soviétique (...) de défense collective» contre Hitler.

«La communauté internationale n’a pas fait preuve de vigilance, de volonté, d’unité pour empêcher cette guerre et préserver la vie des millions de personnes (...) en sous-estimant le danger» du nazisme, a-t-il rappelé.

«De quelle autre leçon a-t-on besoin (...) pour se réunir aujourd’hui pour lutter contre le terrorisme international?», a indiqué le président russe, en prônant la création d’un système de défense collective moderne.

«La Russie est ouverte aux discussions sur cette question cruciale (...), mais une fois de plus, nous ne voyons pas de réaction positive en réponse, comme c’était le cas à la veille de la Seconde guerre mondiale», a-t-il déploré.

Depuis l’annexion de la péninsule ukrainienne de Crimée par Moscou en mars 2014 et le début d’une rébellion séparatiste dans l’est de l’Ukraine, que les Occidentaux accusent la Russie de soutenir, l’Otan a déployé des moyens militaires sur le flanc est de l’Europe afin d’apaiser les craintes des anciens pays du Bloc soviétique d’une éventuelle agression russe.

Dans ce cadre, les ministres de la Défense de l’Otan ont notamment approuvé la semaine dernière le déploiement de quatre bataillons de 800 à 1000 hommes chacun, sur la base de rotations, en Estonie, Lettonie, Lituanie et en Pologne.

La Russie, qui y voit un empiètement sur sa sphère d’influence, s’est insurgée à plusieurs reprises contre le renforcement de l’Alliance dans cette zone.

Source:

Blackout : Les réseaux électriques à la merci des hackers

Centre névralgique par excellence de notre civilisation moderne, la moindre des actions de notre quotidien est dépendante du réseau électrique sans lequel nos existences seraient bien différentes. L'utilisation de cette énergie qui nous est distribuée et que nous utilisons tous les jours est tellement profondément ancrée en nous que nous en oublions son importance vitale et à quel point nous en sommes dépendants.

Pourtant, ce cœur de notre système qui se doit d'être protégé comme nul autre l'est-il réellement ? Sommes nous à l'abri d'actes malveillants capables de nous priver de cet indispensable courant électrique ? Visiblement pas comme le démontre une nouvelle expérience dans laquelle une compagnie américaine a recruté des hackers pour tester la sécurité de son réseau.

C'est un article paru sur le site de science et avenir qui le relate, et bien que celui ci se termine par une note rassurante, vous constaterez par la suite qu'il manque d'objectivité.

Lire la suite sur:

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Chargement...

Articles les plus consultés