mercredi 30 juillet 2014

Bébés génétiquement modifiés: le gouvernement accusé d'avoir trompé le public dans la régulation d'une nouvelle technique de fécondation in vitro

http://www.belfasttelegraph.co.uk/news/health/genetically-modified-babies-government-accused-of-dishonesty-in-its-regulation-of-new-ivf-technique-30463918.html

A nation duped? UK govt. paves way for GM babies
http://rt.com/uk/176148-gm-babies-uk-deception/

CBS: "Deux bénévoles américains exposés à l'Ebola, encore asymptômatiques, sont en isolation au Libéria"... "340 bénévoles du Corps de la paix américain qui ont travaillé en Guinée, au Libéria et au Sierra Leone, les trois pays les plus touchés, ont été évacués suite à la propagation croissante du virus incurable" [aux États-Unis?]

* Tout comme lors de la pseudo pandémie de H1N1, une opération psychologique et logistique, les autorités sanitaires déclenchent la crainte collective afin de préparer le terrain à des centres de contrôle et à des mises en quarantaine. Un scénario-catastrophe répété en boucle dans les médias suffit à formater l'esprit de millions de citoyens pour qu'ils réclament des mesures d'urgence. Étant donné que le CDC et l'OMS ont annoncé qu'il "n'existe aucun traitement curatif ou préventif", aucune cure vaccinale, il est à peu près certain que tous les aéroports du monde seront contrôlés, voire fermés, et qu'une majorité de pays du monde vont décréter la loi martiale. Quelques centaines de bénévoles provenant d'Afrique qui reviennent à la maison et quelques milliers d'immigrants illégaux dispersés un peu partout aux États-Unis, tout est là! 

Pressez le citron, infusez le sapin baumier, dormez et mangez bien et l'Ebola passera loin de chez vous!

http://www.cbsnews.com/news/peace-corps-volunteers-in-liberia-isolated-for-ebola-exposure/  

New York : 500 $ pour dénoncer quelqu'un qui achète des produits « survivalistes »

La Division de sécurité intérieure de la ville de New York publie des affiches dans les commerces afin d'encourager les gens à dénoncer leurs concitoyens si ces derniers achètent des produits tout à fait légaux tels que des plats préparés, des munitions, des lampes flash, des boites d'allumettes, des masques à gaz et d'autres objets de nature « survivaliste ».

Dans cette vidéo, une femme qui travaille au magasin LZ Army Navy Surplus d'Auburn, à New York, raconte qu'un corps militaire de l'État a collé une affiche sur la fenêtre de son magasin, affiche censée encourager les clients à appeler la ligne info-terrorisme de l'État de New York afin de dénoncer « une activité suspecte » dans le cadre de la campagne « See Something, Say Something » (« Si vous voyez quelque choses, dites-le »).

Cela n'est évidement rien de moins que le début d'une culture de « citoyens moyens rapporteurs » qui vont dénoncer leurs concitoyens.

Les gouvernements de despotes ont toujours eu besoin de dénonciateurs pour maintenir leur contrôle sur la population. Désormais, avec la technologie d'aujourd'hui, nos téléphones, ordinateurs et même nos lave-vaisselles qui nous espionnent, peut-être que ce besoin de rapporteurs est moindre, mais il semble que le gouvernement tyrannique qui envahit nos vies privées a encore besoin d'eux.
 
 
Source:

Ebola et vitamine C

* Voici le courriel reçu d'un ami naturopathe qui a développé une expertise en médecine orthomoléculaire et en aromathérapie scientifique.
 
Ce qu'on ne dit pas c'est que le virus est sans effet sur les personnes qui ont un niveau suffisamment élevé de vitamine C. Une fois la maladie acquise, elle se neutralise en quelques jours avec des infusions massives de vitamine C de 1500,000 mg ou plus par jour. N'Importe quelle clinique peut le faire et ce n'est pas cher. C'est démontré! Le virus provoque les mêmes effets que le scorbut, mais de façon foudroyante.
 
Voici la référence selon laquelle l'Ebola se traite avec la vitamine C:

mardi 29 juillet 2014

Des trousses de détection de la fièvre hémorragique virale (Ebola) ont été déployées aux unités de la Garde Nationale dans les 50 États et le gouvernement a adopté des mesures extrêmes de contrôle comme des véhicules militaires d'échantillonnages biologiques (anglais)


http://docs.house.gov/meetings/AS/AS26/20140408/102001/HHRG-113-AS26-Wstate-SpencerC-20140408.pdf

Un 6.3 au Mexique au cours des dernières minutes

http://earthquake.usgs.gov/earthquakes/map/

"Aimez-vous les uns les autres": c'est à cela que nous sommes appelés à chaque jour de notre vie!

* Quelle consolation de voir un si simple et si beau geste d'amour... Qu'il inspire votre journée et votre vie! ;0) 

Ebola pourrait se propager «comme un feu de forêt»

* Des virus génétiquement modifiés, pouvant mettre à mort des millions de personnes, sont financés par les États-Unis et par de nombreux pays et ce, depuis des décennies
http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2012/01/des-virus-genetiquement-modifies.html

La recette de fabrication du virus le plus mortel (H5N1 + H1N1) est déjà entre les mains de centaines de chercheurs!
http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2011/12/la-recette-de-fabrication-du-virus-le.html

Des chercheurs veulent créer un virus H7N9 plus dangereux
http://www.lepoint.fr/sante/des-chercheurs-veulent-creer-un-virus-h7n9-plus-dangereux-08-08-2013-1712315_40.php

La recette de fabrication du virus le plus mortel (H5N1 + H1N1) est déjà entre les mains de centaines de chercheurs!
http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2011/12/la-recette-de-fabrication-du-virus-le.html

Un virus qui peut tuer la moitié de la population mondiale a été fabriqué en laboratoire...
http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2011/11/un-virus-qui-peut-tuer-la-moitie-de-la.html

Un laboratoire dépendant du gouvernement américain a par erreur mélangé une souche inoffensive de la grippe aviaire avec un autre type hautement contagieux et dangereux
http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2014/07/un-laboratoire-dependant-du.html

WASHINGTON - Le virus mortel Ebola pourrait se propager comme un feu de forêt, ont prévenu lundi les autorités de santé américaines, demandant aux personnes voyageant en Afrique de l'ouest de prendre un maximum de précautions alors que sévit la pire épidémie de l'histoire.

«La probabilité de voir cette épidémie se propager au-delà de l'Afrique de l'ouest est très basse», a estimé Stephan Monroe, des Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC).

Mais la situation «évolue rapidement» et les CDC doivent être prêts à faire face à la possibilité qu'un voyageur malade propage la maladie aux États-Unis.

«Notre inquiétude est que l'épidémie soit "réensemencée" ailleurs, comme un feu de forêt peut se répandre en partant d'un seul arbre, avec des étincelles», a ajouté M. Monroe.

«C'est clairement ce qui s'est produit au Liberia», a-t-il ajouté en constatant que ce pays n'avait pas constaté de cas d'Ebola durant 21 jours, la durée maximale d'incubation, mais que de nouveaux cas étaient malgré tout apparus.

«Il y a eu des cas "réensemencés" par des personnes qui ont traversé la frontière, donc jusqu'à ce que nous puissions identifier et interrompre chaque source de transmission, nous ne serons pas en mesure de contrôler l'épidémie», a-t-il encore insisté.

«La réponse à cette épidémie sera plus un marathon qu'un sprint», a conclu Stephan Monroe.

Lundi, le Liberia a annoncé la fermeture d'une partie de ses frontières pour tenter d'enrayer la propagation de cette épidémie de fièvre Ebola qui a fait plus de 670 morts dans trois pays et qui continue de s'étendre, avec le premier cas confirmé au Nigeria la semaine dernière.

Cette épidémie, en cours depuis le début de l'année, s'est déclarée en Guinée avant d'affecter le Liberia puis la Sierra Leone, trois pays voisins qui, au 23 juillet, totalisaient 1201 cas dont 672 mortels, selon le dernier bilan de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Deux Américains, dont un médecin, engagés dans la lutte contre l'épidémie au Liberia ont été contaminés. Ils ont été placés en quarantaine.

Le virus Ebola se transmet par contact direct avec le sang, les liquides biologiques ou les tissus de personnes ou d'animaux infectés. La fièvre hémorragique qu'il provoque se manifeste par des hémorragies, des vomissements et des diarrhées. Son taux de mortalité peut aller de 25 à 90% chez l'homme et il n'y a pas de vaccin homologué contre elle.

Source:
http://fr.canoe.ca/infos/international/archives/2014/07/20140728-180225.html

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?