Contribuer à la continuité de ce blog

mercredi 1 juillet 2015

Égypte: des attaques de l'État islamique font au moins 70 morts

LE CAIRE |Le groupe djihadiste État islamique (ÉI) a lancé mercredi une série d’attaques sans précédent contre l’armée dans le Sinaï en Egypte, faisant des dizaines de morts, un nouveau coup dur pour le pouvoir du président Abdel Fattah al-Sissi.
Après cette vague d’attentats coordonnés, des affrontements ont éclaté entre soldats et assaillants, tandis que des chasseurs F-16 de l’armée ont bombardé les positions de l’ÉI. Les djihadistes se sont finalement retirés, après près de huit heures de combat.
Au moins 70 soldats et civils ont été tués dans les violences, selon des responsables de la santé et de la sécurité. Mais dans un communiqué, l’armée a fait état de 17 soldats tués et de 100 djihadistes abattus, sans qu’il ne soit possible dans l’immédiat d’expliquer l’écart entre les différents bilans.

7 attaques de requins en un mois en Caroline du Nord

Un jeune homme blessé dans une attaque de requin en Australie (aujourd'hui)
http://www.rtl.be/info/monde/international/un-jeune-homme-blesse-dans-une-attaque-de-requin-en-australie-735938.aspx

http://www.lapresse.ca/international/etats-unis/201507/01/01-4882345-nouvelle-attaque-de-requin-en-caroline-du-nord.php

Un médecin controversé parce qu'il faisait le lien entre les vaccins et l'autisme a été retrouvé flottant dans une rivière avec une balle dans la poitrine!

Sa famille et ses proches ne croient pas à un suicide et amassent des fonds pour qu'une enquête indépendante soit menée.

http://www.washingtonpost.com/news/morning-mix/wp/2015/06/29/anti-vaccine-doctor-behind-dangerous-autism-therapy-found-dead-family-cries-foul/

Le climatologue John L.Casey, ancien consultant pour la NASA, explique qu'un changement climatique radical est en cours, nous apportant une vague de froid pour au moins 3 décennies: il prédit une augmentation des tremblements de terre, des pénuries alimentaires et des mortalités de masse

mardi 30 juin 2015

La Grèce rate son échéance et échoue à rembourser le FMI

Le FMI a fait 2,5 milliards € de bénéfice sur ses prêts à la Grèce
Le Fonds monétaire international (FMI) a confirmé mardi soir que la Grèce n'avait pas remboursé son échéance de 1,6 milliard d'euros et qu'elle avait demandé un report de l'échéance.
Cet accident de paiement, d'un montant sans précédent dans l'histoire du FMI, fait de la Grèce le premier pays développé en situation d'arriéré de paiement vis-à-vis du Fonds.
Le porte-parole du FMI, Gerry Rice, a précisé que la Grèce ne pourrait désormais plus recevoir de financements du Fonds tant qu'elle n'aurait pas réglé cet arriéré.
Il a confirmé qu'Athènes avait demandé à bénéficier d'un délai de remboursement. Cette requête sera examinée « en temps voulu » par le conseil d'administration du FMI, a-t-il précisé.
À Washington, le département du Trésor a réagi en appelant tous les protagonistes de la crise de la dette grecque à faire en sorte qu'Athènes reste dans la zone euro.
« Le non-paiement du FMI par la Grèce ce soir lance une procédure prolongée et bien établie au FMI dans le cas d'arriérés », souligne le Trésor dans un communiqué.
« Les États-Unis continueront d'encourager toutes les parties impliquées à poursuivre des négociations à même de placer sur la Grèce sur la voie d'une croissance économique au sein de la zone euro sur la base de réformes économiques nécessaires et d'un financement requis qui parvienne à une soutenabilité de la dette », ajoute le Trésor.
Et incertitude totale sur l'aide européenne
Plus tôt en journée, les ministres des Finances de l'Eurogroupe ont convenu d'organiser mercredi matin, à 9 h 30 GMT, une seconde téléconférence pour discuter de nouvelles propositions faites par la Grèce alors que son programme de renflouement vient d'expirer et que des signes d'inquiétude étaient perceptibles dans la population grecque à l'idée d'une sortie de la zone euro.
La téléconférence qui s'est tenue mardi entre les ministres de l'Eurogroupe n'a pas permis de dégager un accord avant l'échéance du plan d'aide, ni celle du remboursement de 1,6 milliard d'euros dus au FMI.
S'exprimant à l'issue de la réunion d'urgence organisée mardi, le président de l'Eurogroupe, Jeroen Dijsselbloem, a annoncé qu'une requête de dernière minute contenue dans une lettre du premier ministre grec Alexis Tsipras avait été adressée aux ministres afin d'obtenir une prolongation du plan d'assistance financière à son pays.
« Nous avons passé le délai, cela arrive trop tard », a déclaré Dijsselbloem à Reuters. « Il y a toute une procédure à suivre. Entre temps, la situation en Grèce s'est détériorée encore plus malheureusement, aussi c'est une voie difficile qu'il faut envisager ».
Le président de l'Eurogroupe a envisagé la possibilité d'un nouveau plan d'aide mais a précisé que celui-ci pourrait être accordé à des conditions plus strictes qu'auparavant.
Il a ajouté que ce nouveau programme ne pourrait faire l'objet d'un accord qu'après le référendum convoqué par le gouvernement grec pour dimanche et qu'il exigerait un changement d'attitude de la part des dirigeants à Athènes.
« Ce qui peut changer est la position politique du gouvernement grec qui a conduit à cette situation malheureuse », a-t-il affirmé.

LA NASA ET L'ESA VONT DÉTOURNER UN ASTÉROÏDE

* Il ne faut pas compter sur la NASA et les gouvernements pour nous avertir quelques jours à l'avance face à un tel impact. L'état de panique de la population sera non seulement ingérable et à peu près inutile. Si une roche de plusieurs kilomètres tombe dans l'océan ou sur une portion de terre, elle va créer un ravage presque aussi dramatique que la migration des populations concernées par le lieu de l'impact si une alerte devait être lancée. 

Il faut, je crois, lire entre les lignes. Certains diront que ça fait des lunes qu'on nous dit que le "Big One" est imminent, que la faille de New Madrid est prête à scinder les États-Unis en deux, que le Yellowstone peut exploser à tout moment et que les astéroïdes sont une menace sans cesse grandissante. C'est vrai. Toutefois, après 15 ans de publication de ce type de mises en garde à propos de catastrophes majeures, je peux affirmer que les alertes sont de plus en plus précises et documentées.  Est-ce que tous ces avertissements de danger imminent en provenance de la communauté scientifique, toujours nuancés ou carrément démentis par la NASA, visent à nous préparer "en douce" ?

Avec la mobilisation militaire et la concentration des exercices d'urgence auxquels on assiste dans de nombreux États américains depuis les 3 derniers mois, je constate que ces mouvements de troupes sont non seulement inhabituels, mais le signe évident que les autorités se préparent à quelque chose qui pourrait être une méga catastrophe. 

Que pouvons-nous faire?  

Premièrement, reconnaître notre état de vulnérabilité face à la grandeur de ce qui nous entoure et remettre notre vie à Dieu en lui demandant pardon pour nos errances et notre arrogance.

Deuxièmement, profiter de chaque jour en actualisant nos projets de vie et en étant reconnaissants de ce que nous avons.

Troisièmement, prendre pour acquis qu'une subite interruption peut subvenir dans notre vie quotidienne faisant en sorte que nous ne pourrons plus répondre à nos besoins en allant à l'épicerie du coin pour acheter de quoi manger. Il nous faut donc prévoir une autonomie fonctionnelle à tous les niveaux de notre existence. 

Comment protéger la Terre d'un astéroïde menaçant ? Téléphoner à Bruce Willis ? Oui, mais s'il est occupé ? Détourner sa course avec un choc. La défense planétaire en action, pour éviter un cataclysme cosmique. Mais l'affaire est délicate et mieux vaut alors se préparer sérieusement. C'est ce que l'Agence spatiale européenne et la Nasa pourraient faire avec une mission en coopération actuellement en projet.
Les Européens vont envoyer, départ en 2020 avec une fusée Soyouz, un engin vers l'astéroïde Didymos, accompagné d'un mini-astéroïde de 170 mètres de large, dans le cadre d'Asteroïd impact mission (AIM). Après une phase d'étude complexe, aidée d'un atterrisseur et de plusieurs micro satellites, elle pourra observer l'arrivée ,puis le choc à 6 km par seconde sur le petit astéroïde, baptisé Didymoon, d'un bolide impacteur envoyé par la Nasa. L'enjeu est de mesurer les conséquences de cet impact et ses capacité à détourner la trajectoire de l'astéroïde. La video ci-dessous explique cette mission.
La décision de lancer ce programme audacieux pourrait être prise, pour la partie européenne, au conseil ministériel de l'ESA en novembre 2016. Elle pourrait permettre de qualifier dans l'espace, à 11 millions de km de la Terre, des technologies innovantes comme le réseau de télécoms entre les différents satellites de la mission ou une liaison télecom par laser avec la Terre.
Sources:

Un banquier suisse explique pourquoi le système monétaire mondial va exploser

http://www.medias-presse.info/un-banquier-suisse-explique-pourquoi-le-systeme-monetaire-mondial-va-exploser/32097

lundi 29 juin 2015

Le prochain domino qui va tomber: Porto Rico risque aussi de ne pas payer sa dette

État libre associé aux États-Unis, la petite île de Porto Rico est aujourd'hui au bord du précipice avec une dette estimée à 72 milliards de dollars pour une population de 3,6 millions d'habitants. Son gouverneur parle d'une «spirale de la mort».

C'est une situation qui offre un écho inquiétant à la situation grecque. Cité par le New York Times, le gouverneur de l'île de Porto Rico, située dans les Caraïbes avec un statut d'état «libre associé aux États-Unis», a estimé dimanche que la dette de son territoire n'était «pas payable». «Il n'y a pas d'autres possibilités. J'adorerais avoir une option plus simple, avoue Alejandro García Padilla. Ce n'est plus de la politique, c'est des mathématiques». Aujourd'hui, la dette de Porto Rico s'élève à 72 milliards de dollars et l'île se rapproche dangereusement d'un défaut de paiement. Le gouvernement devrait engager un nouveau bras de fer avec ses créanciers dès cette semaine et les appelle à se «partager les sacrifices».

Lire la suite:

De l'hélium et du dioxyde de carbone (CO2) s'échappent du manteau de la terre sous la zone de faille de Newport-Inglewood (près de Los Angeles), ce qui laisse croire aux scientifiques que le "Big One" risque d'être encore plus dévastateur

Les chercheurs ont constaté que la faille est beaucoup plus profonde et que la présence d'hélium et de CO2 montrent qu'il y a des anomalies du manteau terrestre à cet endroit. Cette étude démontre que le manteau fuit plus à la zone de faille de Newport-Inglewood qu'à la faille de San Andreas, ce qui est une nouvelle découverte.

Depuis le résultat de cette étude, la Commission géologique a averti que le risque de l'arrivée imminente du "Big One" s'est accru de façon spectaculaire. Les chercheurs ont analysé les données les plus récentes du système complexe de l'état de failles géologiques actives et ils ont trouvé de nouvelles méthodes pour traduire ces données en probabilités de tremblement de terre. L'estimation de la probabilité que la Californie va connaître un séisme de magnitude 8 et plus dans les 30 prochaines années a augmenté d'environ 4,7% à environ 7.0%, disent les scientifiques.

Source:
http://www.dailymail.co.uk/sciencetech/article-3143818/Helium-LEAKING-massive-earthquake-fault-LA-raising-fears-big-one-devastating-thought.html#ixzz3eVlZLws1 

La Grèce a moins de 48 heures pour rembourser 1,6 milliard d'euros au Fonds monétaire international. Un défaut déclencherait des événements en cascade avec peut-être à la clé une sortie du pays de la zone euro

* Les banques sont fermées (jusqu'au 5 juillet au moins), les gens sont limités à des retraits aux guichets ATM de 60 euros et la suite pourrait être tout aussi catastrophique. C'est un drame humanitaire puisque de très nombreux citoyens n'ont plus d'argent et plus de travail.  "Ventre plein n'a pas de rage", disait notre poète québécois, mais la grogne risque de se lever quand les frigos seront vides. Il nous faut apprécier l'abondance dans notre vie à chaque jour et remercier Dieu de nous donner à manger à chaque jour puisque c'est une bénédiction.

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Chargement...

Articles les plus consultés