Suivre ce blog via Facebook

Supportez financièrement ce blog (paiement par cartes de crédit via le site sécurisé Paypal)

mercredi 17 janvier 2018

Comment les Suédois se préparent à la guerre

Il règne comme une ambiance de Guerre Froide dans les pays du nord. Le gouvernement suédois, qui vient de rétablir le service militaire obligatoire en mars dernier, s'applique à informer la population sur le comportement à avoir en cas de conflit. Les 4,7 millions de Suédois recevront bientôt un prospectus intitulé "Si une crise ou une guerre vient", et qui donne des conseils pratiques à appliquer dans ce cas, rapporte le journal britannique Daily Mail. Parmi les cas évoqués, la brochure détaille le comportement à avoir en cas de cyberattaque, d'attentat ou de guerre conventionnelle. Trouver de la nourriture, de l'eau ou des moyens de se chauffer seraient autant d'aspects développés dans le livret. Ce dépliant serait une version actualisée de l'exemplaire du même nom qui avait été distribué pour la première fois pendant la Seconde Guerre mondiale, décrit le Daily Mail.

Dans le même objectif de révision de la politique de défense du pays, le budget des armées aurait été revu à la hausse, est-il expliqué sur le site de défense et de sécurité Opex360. Interrogée par le Daily Mail, Christina Andersson, responsable du projet à l'agence gouvernementale suédoise de prévoyance civile, explique que ce dispositif résulte de "la situation sécuritaire actuelle" dans la région. En cause : la multiplication des opérations militaires de la Russie dans les pays du nord de l'Europe, les pays baltes, la Pologne, la Norvège, la Finlande et la Suède.

La menace russe

Si la Suède se sent menacée, c'est parce que son voisin russe multiplie, depuis 2014 et l'annexion de la Crimée, les manoeuvres militaires et les interventions dans l'espace aérien et sous-marin suédois. La menace est telle que les partis d'oppositions auraient demandé au gouvernement de rejoindre l'OTAN, dont la Suède - pays neutre comme la Finlande - ne fait pas partie, explique le site des Échos. "Toute la société se doit d'être préparée pour un conflit, pas uniquement les militaires. Nous n'avons pas utilisé les mots tels que défense totale ou alerte maximale depuis au moins 25 à 30 ans, ce qui a abaissé le niveau de connaissance de la population", détaille Christina Andersson dans les colonnes du Financial Times, comme le rapportent Les Échos.

Depuis plusieurs années, la Suède a par ailleurs multiplié les entraînements et augmenté ses effectifs militaires. Des troupes ont par exemple été déployées de façon permanente sur l'île de Gotland, le point le plus à l'est de la Suède, détaillent Les Échos, et le gouvernement a organisé le plus important entraînement militaire depuis 23 ans, l'année dernière.

Source:

mardi 16 janvier 2018

Un météorite a explosé au-dessus du Michigan et de quelques autres États

À 28 secondes.


Les gens rapportent, en direct sur un réseau de nouvelles de Détroit, des bruits forts, des maisons secouées et une forte lumière.



Sur la route:

http://www.fox19.com/story/37270673/residents-reporting-loud-booms-rumbling-houses-flashing-lights-in-colerain-twp

TVA: L'armée préparée sérieusement à une possible guerre avec la Corée du Nord

* Je suis bien consciente que je publie en rafale des articles provenant des médias de masse et que si fausse propagande il y a dans la majorité d'entre eux, j'y contribue. Dans ce vaste monde de l'information tout peut être sujet à la propagande et à la manipulation de l'opinion publique et devant cette possibilité, aucun réseau de nouvelles qui tente de discerner le vrai du faux ne fait le poids et devient carrément inutile. Mais je continue de croire que tout ne peut pas être soumis au contrôle de l'Homme et que ceux et celles qui veillent et qui ne dorment pas arrivent à saisir ce qu'il y a à saisir.

L'armée américaine se prépare «très sérieusement» à une possible guerre avec la Corée du Nord, a indiqué mardi un élu républicain, tout en espérant que ces préparatifs ne soient pas mis en pratique.

«L'administration examine très sérieusement les options militaires qui pourraient entrer en jeu en ce qui concerne la Corée du Nord», a déclaré à quelques journalistes Mac Thornberry, qui préside la commission des forces armées de la Chambre des représentants.

«Les entraînements sont très sérieux», a-t-il ajouté. «Les militaires ont des préparatifs en cours et j'espère qu'ils ne seront pas nécessaires».

Le ministre américain de la Défense Jim Mattis a insisté à plusieurs reprises sur le fait que les efforts en vue de régler la crise nord-coréenne devaient être avant tout diplomatiques, tout en ajoutant que le Pentagone devait toujours se préparer à toute éventualité.

Les tensions avec Pyongyang se sont aggravées après la multiplication l'an dernier des tirs de missiles balistiques nord-coréens capables de porter une ogive nucléaire et d'atteindre le sol américain. Elles se sont adoucies avec les discussions amorcées il y a une semaine entre Séoul et Pyongyang.

Signe que les tensions restent élevées, une fausse alerte a provoqué la panique samedi dans l'archipel d'Hawaï, lorsque les habitants ont reçu un message les avertissant que le territoire était visé par un missile balistique et les enjoignant de se mettre à l'abri.

Les États-Unis et leurs alliés étaient réunis mardi à Vancouver pour tenter de durcir les sanctions contre Pyongyang, une réunion sans la Chine ni la Russie que Pékin et Moscou ont d'ores et déjà remise en cause.

Source:

Deagel.com, un site d'équipement militaire et d'aviation civile qui semble avoir été créé par un ancien haut responsable à la Défense américaine, prévoit une gigantesque dépopulation d'ici 2025 dans de très nombreux pays du monde, particulièrement aux États-Unis et en Corée du Nord

* Voici des informations qui pourraient préciser qui ou quelle organisation pourrait se trouver derrière le site Deagel.com:

Edwin A. Deagle, Jr., Ph.D. 
- Ancien assistant au Secrétaire à la Défense et Député au Secrétaire à la Défense sous Bill Clinton
- Directeur, Relations internationales 
Fondation Rockefeller

États-Unis
324 millions de population en 2016
53 millions de population en 2025

Corée du Nord
25 millions de population en 2016
0 en 2025!
Selon les prévisions inscrites dans le tableau, la Corée du Nord n'existe plus en 2025!

Vous pouvez faire cet effroyable exercice pour 180 pays:

Le pape redoute qu'un "accident" déclenche une guerre nucléaire

Le pape François a déclaré ce lundi que le monde était "à la limite" face au risque de guerre nucléaire et a expliqué que la situation le terrifiait.

Le pape argentin s'exprimait dans l'avion qui le conduisait au Chili et au Pérou, au surlendemain d'une alerte au missile -qui s'est avérée sans objet- ayant semé la panique à Hawaï, alors que la Corée du Nord laisse planer la menace d'attaque nucléaire.

Interrogé sur cette menace à la suite des essais nucléaires et balistiques menés par Pyongyang, le pape a déclaré: "Je pense que nous sommes à la limite".

"Il suffirait d'un accident pour tout précipiter"
"J'ai vraiment peur. Il suffirait d'un accident pour tout précipiter", a-t-il déclaré aux journalistes qui l'accompagnent dans l'avion.

Jorge Bergoglio, qui a souvent évoqué les dangers d'une guerre nucléaire, a fait distribuer aux journalistes une petite carte illustrée d'une photo poignante prise en 1945 après l'explosion de la bombe atomique à Nagasaki et montrant un enfant japonais portant sur le dos son petit frère mort.

Au dos de la carte, quatre mots écrits de la main du pape: "Le fruit de la guerre". "Je voulais la réimprimer et la distribuer parce qu'une image comme celle-ci peut toucher plus que mille mots. C'est pourquoi je voulais la partager avec vous", a-t-il expliqué. 

Source:

Le déplacement du champ magnétique terrestre coûtera des centaines de milliers de dollars à l'aéroport Wichita Eisenhower dans le Kansas


Pour la première fois depuis près de 64 ans, les pistes de l'aéroport national Wichita Eisenhower seront renumérotées.

C'est en raison du déplacement lent mais constant des pôles magnétiques de la Terre qui a modifié les compas utilisés par les pilotes pour entrer et sortir du plus grand aéroport commercial de l'État.

Les responsables de l'aéroport ont indiqué cette semaine aux membres du comité consultatif de l'aéroport de Wichita qu'en raison de la variation magnétique, les caps des trois pistes d'Eisenhower ont été décalés de six degrés, ce qui a incité l'aéroport à planifier de repousser ses deux pistes principales.

Depuis que l'aéroport a été construit en 1954, la boussole indique la piste la plus longue, la piste côté ouest, mesurée à environ 10 degrés en direction de l'aéroport depuis le sud et à 190 degrés du nord. C'est pourquoi il est désigné 1L-19R, ou 1 Left-19 Right. En raison du décalage magnétique, cette piste deviendrait 2L-20R.

De même, la piste côté est serait renumérotée en 2R-20L, tandis que la piste à travers, maintenant numérotée 14-32, deviendrait 15-33.

Tous les cinq ans, la Federal Aviation Administration «procède à des évaluations de la variation magnétique et attribue les valeurs à utiliser pour la désignation des pistes», selon un document publié sur son site Internet. Un changement de variation magnétique supérieur à 3 degrés incite la FAA à apporter des modifications aux approches aéroportuaires publiées et à conseiller aux aéroports d'effectuer les changements sur leur propriété.

Au cours des dernières années, un certain nombre d'aéroports à travers le pays ont dû renuméroter leurs pistes, y compris à Oakland, en Californie. Las Vegas; et Tampa, Fla.

Les responsables d'Eisenhower ont déclaré que les changements coûteraient probablement à l'aéroport "des centaines de milliers de dollars".

Ce n'est pas seulement pour la peinture sur les pistes.

"La plupart des coûts physiques seraient la signalisation directionnelle de l'aérodrome", a déclaré Brad Christopher, directeur adjoint des aéroports de l'administration aéroportuaire. «Presque tous ces éléments devraient être remplacés». Il a déclaré que ces grands panneaux éclairés qui se trouvent sur divers points des voies de circulation et des pistes de l'aéroport coûtent cher.

L'aéroport s'attend à payer pour les coûts d'une subvention de la FAA, a déclaré Christopher.

Ce sera probablement en 2019 quand les pistes seront physiquement renumérotées, a-t-il dit. C'est à ce moment-là que l'aéroport prévoit faire des réparations.

Source:

Voici ce qu'un amateur de sports a capté à Hawaii le 13 janvier dernier


Le Japon, ce matin, a envoyé à son tour une "fausse" alerte concernant une attaque imminente de missiles nord-coréens

* J'ai écouté un expert du militaire en entrevue dans une radio américaine et il a indiqué que le premier observateur à donner et sonner l'alarme d'une attaque imminente d'un pays étranger est l'État major, soit les plus hauts gradés de l'Armée du pays, qui ensuite communiquent avec une chaîne de commandement qui orchestrent les mesures d'urgence (Pentagone, FEMA, etc.). Il explique qu'il est impossible que les alertes d'attaque imminente récemment envoyées à la population d'Hawaï et du Japon soient des "erreurs humaines" puisque ces systèmes d'alerte comportent deux options qui doivent être confirmées à deux reprises avant d'être diffusées parmi la population:

1- essai du système d'urgence, qui exhorte la population à se mettre à l'abri, qui spécifie clairement que c'est un test;

2- envoi concerté et confirmé du système d'urgence, qui exhorte la population à se mettre à l'abri, qui indique clairement que ce n'est pas un test

Cet expert ne croit pas à l'erreur humaine concernant ces récentes alertes, il croit plutôt que ce sont des essais délibérément envoyés pour observer la réaction de la population, pour mesurer la fonctionnalité du système et de la chaîne de gestion des mesures d'urgence. Il a ajouté que ces "erreurs de test" sont plutôt préoccupants...


Le radiodiffuseur public japonais a envoyé par erreur une alerte mardi aux citoyens d'un lancement de missiles nord-coréens et les a exhortés à chercher un abri immédiat, puis l'a corrigé quelques minutes plus tard, quelques jours après une erreur similaire à Hawaï.

La télévision de la NHK a diffusé le message sur ses sites d'information sur Internet et sur mobile, ainsi que sur Twitter, indiquant que la Corée du Nord semblait avoir tiré un missile sur le Japon. Le message indiquait que le gouvernement disait aux gens d'évacuer et de se mettre à l'abri.

"La Corée du Nord semble avoir tiré un missile", a déclaré la NHK, ajoutant qu'un avertissement du gouvernement avait été émis. "Le gouvernement: Cherchez un abri à l'intérieur des bâtiments et des sous-sols."

La fausse alerte est survenue quelques jours après que l'Agence de gestion des urgences d'Hawaï ait envoyé un avertissement erroné d'une attaque de missiles nord-coréens aux téléphones mobiles à travers l'état, déclenchant la panique.

NHK a déclaré que l'erreur était le résultat d'une erreur d'un membre du personnel qui exploitait le système d'alerte pour les nouvelles en ligne, mais n'a pas élaboré. NHK a supprimé l'avertissement de tweet et de texte après plusieurs minutes, a émis une correction et s'est excusé plusieurs fois.

"Le flash était une erreur", a déclaré NHK. "Nous sommes vraiment désolés."

La tension a augmenté au Japon au cours des essais de missiles nord-coréens, car ils se sont rapprochés des côtes japonaises. La NHK et d'autres médias japonais alertent généralement lors de chaque essai de missile et le gouvernement a émis des avis d'urgence lorsque les missiles ont survolé le Japon.

Le Japon intensifie également ses capacités d'interception de missiles et conduit des exercices de missiles à travers le pays dans lesquels les résidents, y compris les écoliers et les personnes âgées, se précipitent vers les centres communautaires, se couvrent la tête et se penchent sur le sol. Un exercice majeur est prévu au centre-ville de Tokyo la semaine prochaine.

Contrairement à l'avertissement erroné d'Hawaii, l'alerte NHK ne contenait pas la déclaration, "Ce n'est pas un exercice." La NHK a été capable de corriger son erreur en quelques minutes, bien plus vite que les 40 minutes qui se sont écoulées avant que l'alerte d'Hawaï ne soit retirée.

L'agence d'Hawaii a maintenant modifié ses protocoles pour exiger que deux personnes envoient une alerte et facilitent l'annulation d'une fausse alerte.

Source:
http://abcnews.go.com/International/wireStory/japan-public-tv-sends-mistaken-north-korean-missile-52376673

lundi 15 janvier 2018

New York Times: Les militaires se préparent à une guerre avec la Corée du Nord


Dans l'armée, les officiers et les troupes se préparent tranquillement à une guerre qu'ils espèrent ne pas avoir lieu.

À Fort Bragg, en Caroline du Nord, le mois dernier, un assortiment de 48 hélicoptères de combat Apache et d'hélicoptères cargo Chinook a décollé lors d'un exercice qui consistait à déplacer des troupes et de l'équipement sous les tirs d'artillerie. Deux jours plus tard, dans le ciel au-dessus du Nevada, 119 soldats de la 82e division aéroportée de l'armée parachutèrent des avions de transport militaire C-17 dans l'obscurité dans un exercice simulant une invasion étrangère.

Le mois prochain, dans les postes de l'armée à travers les États-Unis, plus de 1 000 soldats de la réserve s'entraîneront à mettre en place de soi-disant centres de mobilisation qui déplacent rapidement les forces militaires à l'étranger. Et à partir du mois prochain avec les Jeux olympiques d'hiver à Pyeongchang, le Pentagone prévoit envoyer plus de troupes d'opérations spéciales dans la péninsule coréenne, un premier pas vers ce que certains officiels ont dit être la formation d'un groupe de travail basé en Corée, similaire aux types qui se battent en Irak et en Syrie. D'autres ont dit que le plan était strictement lié aux efforts antiterroristes.

Dans le monde de l'armée américaine, où la planification d'urgence est un mantra joué dans la psyché de chaque officier, les mouvements font ostensiblement partie de la formation standard du Département de la Défense et de la rotation des troupes. Mais la portée et le calendrier des exercices suggèrent de redoubler d'efforts pour préparer l'armée du pays à ce qui pourrait se passer à l'horizon avec la Corée du Nord.

Le secrétaire à la Défense Jim Mattis et le général Joseph F. Dunford Jr., le président des chefs d'état-major interarmées, se disputent avec force pour avoir utilisé la diplomatie pour répondre aux ambitions nucléaires de Pyongyang. Une guerre avec la Corée du Nord, a déclaré M. Mattis en août, serait "catastrophique". Pourtant, environ deux douzaines d'officiels et d'anciens commandants du Pentagone ont affirmé que les exercices reflétaient en grande partie la réponse de l'armée aux ordres de M. Mattis et chefs de service pour être prêt pour toute action militaire possible sur la péninsule coréenne.

Les propres mots du président Trump ont laissé les hauts responsables militaires et les troupes de base convaincus qu'ils doivent accélérer leur planification d'urgence.

Lire la suite:

dimanche 14 janvier 2018

Lancement du vaisseau spatial «Big Brother»: le premier satellite capable de saisir des objets aussi petits que 65 cm (26 pouces) et de les retransmettre en vidéos et images en couleur haute définition


Un satellite britannique pourrait fournir une vidéo couleur haute définition de notre planète depuis l'espace, ramassant même des objets aussi petits que 65 cm (26 pouces) au sol.

Le satellite vidéo «Big Brother», qui est actuellement encore un prototype, peut capturer des vidéos de personnes en orbite.

Il s'agissait de l'une des 31 charges utiles envoyées dans le véhicule de lancement du satellite polaire indien (PSLV) transportant des dizaines de satellites en provenance de l'Inde et de six autres pays.

En quelques heures, les contrôleurs ont fait leur premier contact avec le satellite britannique. 

La sonde britannique est un modèle de pré-production et si elle fonctionne bien, la société Earth-i basée à Guildford va créer un autre lot de cinq satellites.  

La prochaine constellation - qui sera connue sous le nom de Vivid-i - sera la première à donner une couleur haute définition à l'espace, écrit la  BBC.

Il sera en orbite à une altitude de 314 miles (505 km) et peut pointer vers des endroits spécifiques, prendre des photos et créer des films de deux minutes.

"Nous pouvons collecter jusqu'à 50 images par seconde, ce qui représente beaucoup d'informations", a déclaré Richard Blain, PDG de Earth-i, à BBC News . 

"Cela nous permet d'empiler les images individuelles et d'augmenter notre résolution effective, atteignant des objets entre 65 cm [26 pouces] à 75 cm [30 pouces]», a-t-il dit, lui permettant de capturer des voitures et des navires en mouvement. 

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

Rechercher dans ce blog

Articles les plus consultés